En Francais

• Men's World Junior Squash Championships • 13-17 July 2011 • Belgium •  

 

 HOME

 TODAY

LIVE
 DRAWS
 GALLERY
 INFO
EN FRANCAIS
 HISTORY
 
  

SIXIÈME JOUR (DIMANCHE)

Plateau (places 17-18):

Martin Svec (Tch) bat Arthur Moineau                               13/11, 11/6, 13/11
Arthur Moineau, le match de trop

Dommage !

C’est le terme qui résume le dernier match d’Arthur Moineau dans ce Championnat du Monde Junior.

 Dans cette finale pour la 17e place, perdue 3-0, les trajectoires de balles de notre Breton, fatigué, ont trop souvent trouvé le milieu du court Et donc la raquette du gaucher tchèque Martin Svec, qui, au second tour du tableau principal, avait pris un jeu au nouveau Champion du Monde Junior Marwan El Shorbagy.

Malgré son manque de jus et de justesse dans ses choix
tactiques, Arthur a tout de même bataillé sans jamais baisser les bras.

Comme au premier jeu lorsqu’il est revenu de 7-10 à 11-10 pour se procurer une balle de jeu, perdue sur un boast mal venu. Trop de précipitation et de fautes ont bien aidé le Tchèque à mener deux jeux zéro et à prendre de l’avance au 3e jeu, mais encore une fois, Arthur est bien revenu au score, jusqu’à même se procurer une balle de jeu, qui laissait envisager un nouveau « come-back » comme depuis quelques
matches.

Mais le grand Tchèque, après des derniers échanges très, très disputés a fini par l’emporter.

Arthur termine 18e de la compétition. 17e ou 18e, pas de
grosse différence me direz-vous ? Il n’y a avait qu’à voir la satisfaction de l’un et la frustration de l’autre à la fin du match pour répondre à la question.
 


                      
 





CINQUIÈME JOUR (SAMEDI)

Plateau (places 17-20):

Arthur Moineau bat Abdulla Al-Tamimi
                        14/12, 7/11, 11/13, 11/9, 11/7

Ben, pas facile de jouer contre ce petit joueur du Qatar, entraîné tout de même par Geoff Hunt - joueur légendaire Australien - et Dan Jenson. Un feu-follet, qui va tout chercher, même si aujourd'hui, il souffrait d'un étirement au mollet gauche.

Arthur, lui-même gêné par ses blessures aux quads, ne pouvait pas trop pousser en puissance, mais s'est très bien déplacé - il le fallait, car Abdulla lui collait des pastèques à l'arrière, des coups à l'Égyptienne devant, des lobs de tout beauté, sans oublier des retours de services qui ont surpris le français time and times again.

Bref, Arthur nous gagne encore un match à l'arrache, il montre une excellente force mentale sur ce tournoi.

Personnellement, il m'a impressionné ce petit, et je pense qu'il possède d'énormes qualités, que je serai ravie de revoir souvent sur le circuit PSA.

                         



J'ai mal à la jambe droite, j'ai vraiment du mal à pousser, et comme je compense avec la droite, ça commence à être dûr. Alors, en fin de tournoi, j'ai vraiment mal, mais bon, je vais me faire faire un massage...

Je faisais des services lobés, mais pas top, du coup, il m'a fait des supers fixations, il a un super poignet.

J'étais un peu stressé aujourd'hui, vu que c'est mon dernier tournoi junior, et que quand on joue contre un petit jeune comme ça, on craint la contreperf.

J'ai bien resserré à la fin, lui, physiquement, il a eu un peu de mal...

Demain, Martin Svec, je l'avais joué l'année dernière, et battu facile 3/0, mais là, je sais qu'il a beaucoup progressé, ça va être un match difficile, mais on va rentrer dedans dès le début, et tenter de gagner 3/0 pour une fois....

                 
 
RENAN VOUS RACONTE..
Arthur Moineau continue
sur sa lancée


Le Brestois aime se faire peur ! Une nouvelle fois mené au score (1-2), Arthur a réussi à redresser la barre et sortir vainqueur de son match face au Qatari Al-Tamami (3-2).

Avec deux styles pourtant opposés, Arthur et Abdulla ont excellé dans le même registre : l'irrégularité.

Mais à ce jeu-là, Arthur a su très bien négocier les moments-clés du match, à l'image du premier jeu qu'il remporte après avoir été mené 10-7 et sauvé plusieurs balles de jeu.

Dans les deux suivants, le Français a multiplié les
fautes et les imprécisions et son adversaire, très adroit, agile et rapide en a profité pour rentrer quelques coups d'attaque.

Dès l'entame du 4e jeu, Arthur, utilisant mieux sa puissance et plus incisif dans ses frappes et à l'avant du court, reprend bien le contrôle du T. Et du match par la même occasion.

Mais il offre encore quelques points qui permettent au Qatari de tenir au score. Une nouvelle fois, Arthur gère très bien la fin de jeu et Abdulla est obligé de tenter deux coups qui finissent dans la plaque.

A 2-2, le Breton est déterminé à remporter ce match et gère son avance, toujours en étant plus agressif et tranchant à l'avant du court et dans ses trajectoires de balles, obligeant Abdulla à prendre des risques qui ne payent -heureusement- pas. Arthur reste solide pour conclure le match.

Il jouera dimanche pour obtenir la 17e place de ce Championnat du Monde Junior.

                       






QUATRIÈME JOUR (VENDREDI)

RENAN VOUS RACONTE..

Plateaux :

Greg Lobban (Eco) bat [9/16] Jérôme Dadot                                      11-7 11-7 11-8 (41mn)
Arthur Moineau bat Valentin Rapp (All)                              8-11 8-11 11-2 11-2 11-5 (59mn)


Salut , bon , après être sorti du tableau principal c'est toujours un peu dur de se remotiver mais bon , il faut prouver qu'on est pas là pour rien et aller chercher ses matchs de place .

Hier soir j'étais toujours un peu dans mon match contre Ollie alors j'ai eu du mal à me mettre dedans contre le Colombien Juan Vargas , je l'emporte au cinquième en resserrant le jeu.

Aujourd'hui je jouais Rapp , j'ai mieux joué que dans le reste du tournoi mais trop de fautes me font perdre les deux premiers. Je suis rentré dans le troisième en me disant de prendre de la marge et ça passe je gagne assez facilement le reste du match.

demain il va falloir se donner à fond , je joue sur le vitré pour la première fois depuis un moment il falloir bien se préparer...

   
S'il n'en reste qu'un

Arthur Moineau peut toujours prétendre à terminer 17e de ce Championnat du Monde Individuel.

Au pied du mur, qui n'en était pas vraiment un, mené 2-0 en enchaînant fautes et grossières erreurs, le Breton a su renverser la tendance face à l'Allemand Rapp.

Comment?

Tout simplement en rentrant sur le court avec une approche mentale différente, positive cette fois. En s'appliquant sur chaque frappe, chaque échange, et avec une attitude positive, Arthur n'a plus jamais été en
danger dans ce match et les 3 derniers jeux furent à sens unique.

Il jouera samedi après-midi la demi-finale de ce tableau contre le Qatari Al-Tamami.

Jérôme Dadot, quasiment dans le même temps, est resté empêtré dans sa spirale de frustration.

Il a multiplié les mauvais choix et les balles au milieu, et l'Ecossais Lobban, gabarit imposant, en a bien profité pour faire parler sa puissance sur le court vitré, notamment en coup droit.

Malgré une (trop tardive) réaction dans le 3e jeu, le ramenant à 6-6, Jérôme n'a pas pu empêcher Lobban de conclure la rencontre 3-0.
                                    Renan Lavigne
Voilà le tournoi s'est fini pour moi contre l'écossais que je perd 3/0.

Je suis très déçu de mon championnat du monde évidement car je passe à coté de mon tournoi. Je vais cependant garder les points positifs comme mon premier match mais aussi faire une analyse de ce qui m'a manqué pour pouvoir gagné ces matchs comme une meilleure maîtrise de mon stress et de ma concentration. C'est ce qui va me permettre d'avancer dans ma carrière de squash.

Je finis peut-être sur une mauvaise note mais je me dit que j'ai quand même fait une bonne saison et que ce n'est pas ce championnat qui va me déstabiliser et me démotiver.

L'année prochaine je vais commencer les tournoi PSA et je compte bien me rattraper. Mais avant, place aux vacances et à un repos bien mérité !

                                      

TROISIÈME TOUR (JEUDI)

RENAN VOUS RACONTE..
[5/8] James Earles bat Alexandre Cogno
                                11/2, 11/9, 11/4 (28mn)

Alex Cogno s'arrête
en 8e de finale


Notre dernier représentant dans le tableau final s'est incliné face au gaucher Anglais James Earles.

Après un premier jeu trop vite perdu, avec trop de déchets, Alex
revient pour le second jeu avec de bien meilleures intentions et exploite bien la relative faiblesse du Britannique en revers, en insistant donc de ce côté, en plus en variant bien les rythmes.

Il mène rapidement 4-0, Earles semblant perturbé par les changements tactiques apportés par Alex, qui pourtant le laisse revenir au score en commettant de nouvelles fautes. Les deux joueurs se collent au score jusqu'à 9-9, l'intensité des échanges augmente encore, et à ce jeu-là, Alex craque le premier, commettant deux fautes directes en fin de jeu.

A 0-2, la mission est compliquée mais loin d'être insurmontable. Le Toulousain offre d'entrée de 3e jeu quelques points d'avance à l'Anglais qui n'en demande pas tant. Pourtant, notre Français revient au score mais rapidement, il paye ces efforts pour revenir et voit
Earles prendre le large, pour finalement conclure 11-4.

Dans le tableau pour la place 17, Quint Mandil a dû déclarer forfait en raison d'une infection au petit doigt de pied.

Kush Kumar (Ind) bat Damien Volland
                                 5-11 11-9 11-8 11-7 (46mn)

Damien Volland, dominateur à outrance dans le premier jeu, a ensuite déjoué contre le jeune Indien Kumar, pour finalement s'incliner 3-1 et sortir (très frustré) de ce match, son dernier donc dans ce tournoi.

En revanche, la quête de la place 17 continue pour Arthur Moineau et Jérôme Dadot.

Arthur Moineau bat Juan Vargas
                              11-9 4-11 11-8 9-11 11-5(59mn)

Le Breton, s'est débarrassé d'un coriace Colombien, en alternant le bon et le moins bon, mais c'est le bon qui était de sortie dans le 5e jeu, solide et bien maîtrisé de bout en bout.

Jérôme Dadot [9/16] bat Ernesto Davila
                               11-6 6-11 11-8 11-7 (44mn)

Jérôme Dadot, lui, n'avait visiblement pas encore digéré sa défaite quelques heures plus tôt à l'entame du match. Ce qui ne l'a pas empêché de remporter le premier jeu.

Au second jeu, la frustration a repris le dessus permettant à l'Equatorien, très accrocheur, de recoller au score. Jérôme, bien que maître de la plupart des échanges, a ensuite eu toutes les peines du monde à se dépêtrer de ce match. Mais il a fini par s'en sortir, en étant à aucun moment vraiment mis en danger. Une volée nick croisée pour évacuer davantage de frustration a même conclu la rencontre.

Arthur et Jérôme ne sont pas dans la même partie de tableau : l'objectif donc, désormais, est de les voir finir 17 et 18e.



Techniquement, il était au dessus, enfin, je ne veux pas dire que j’étais super frais physiquement, il m’a tellement fait courir que j’étais grillé à la fin ! Mais techniquement, je n’ai jamais réussi à contrer son jeu.

Le premier et le troisième étaient très similaires, ce n’est que dans le 2ème que j’ai réussi à bien le fixer, à ne pas faire d’erreurs, à bien le faire travailler sur son revers, et donc, il m’a ouvert le court plus, il m’a offert plus d’opportunités, et a fait plus de fautes directes.

Sur la fin, il était vraiment plus fort physiquement, mais je me suis quand même bien régalé, et je suis vraiment content d’être là…
 
       

SECOND TOUR (JEUDI)

RENAN VOUS RACONTE..




[9/16] Fares Dessouki
(Egy) bat  Damien Volland
                        11/3, 11/7, 11/0 (29mn)
Oliver Holland (Ang) bat Arthur Moineau
                       11/9, 8/11, 11/3, 11/2 (46mn)
[5/8] James Earles (Ang) bat Quint Mandil
                       11/3, 11/5, 11/6 (21mn)
Alexandre Cogno bat Valentin Rapp (All)
                      11/9, 11/6, 7/11, 11/6 (44mn)
Dylan Murray (US) bat [9/16] Jérôme Dadot
                      11/6, 11/9, 11/6 (40mn)
 

Matin difficile

Le deuxième tour a été fatal à quatre de nos joueurs, Alex Cogno sera donc notre seul représentant en 8e de finale.

Pour les quatre qui s'arrêtent là, l'objectif est maintenant d'aller chercher la 17e place...

sachant qu'un seul pourra y parvenir.

                               
 

Au premier jeu, je n’avais pas trop confiance dans mes longueurs, j’avais trop peur de décoller, alors j’ai trop croisé, et c’était pire, il a tout intercepté !

Au second, le match était plus disputé mais à 6/6, il a eu 2, 3 stroke d’affilés, et ça m’a un peu énervé ! Plus un peu de fatigue…

J’ai pas fait un grand match, mais il a aussi très bien joué. Au 3ème, il menait 2/0, donc il s’est dit qu’il pouvait lâcher ses coups, et tout est entré… Mais bon, 11/0, c'est dur...

       
[9/16] Fares Dessouki (Egy) bat  Damien Volland
                                    11/3, 11/7, 11/0 (29mn)

Damien Volland, bien en jambes, n'a pas pu rivaliser face à l'Egyptien Dessouki, qui compte déjà une victoire sur un Top 70 mondial le mois dernier lors d'un tournoi PSA.

Des choix tactiques plus simples et plus judicieux ont cependant permis à Damien de faire jeu égal dans le second jeu pourtant perdu.

Mais dans les premier et troisième, l'Egyptien était simplement plus fort dans toutes les composantes du squash.

Oliver Holland (Ang) bat Arthur Moineau
                       11/9, 8/11, 11/3, 11/2 (46mn)

Arthur Moineau a livré deux gros et longs premiers jeux face à un autre Anglais, Oliver Holland, en le faisant bien bouger et changer de direction de déplacement, notamment latéralement.

A 1-1, Arthur a accusé le coup et s'est laissé déborder, principalement à l'arrière du court, donnant plus de temps et
de possibilités à l'Anglais de varier ses réponses.

Même scénario au quatrième jeu, Arthur accumulant les fautes sur les derniers points.

Hi , I'm honestly not happy at all with the way I played today.

I didn't feel good at all in that match, no confidence, I didn't volley any balls, I couldnt win playing like this ...

Ollie pushed hard as usual and forced me to make a lot of mistakes and thats all credit to him ...

I played better in the second one, I found some good drops and that's all then I don't know why, i couldnt find any lenght and drops for the rest of the match.

I wish him good luck for the rest of the tournament.

            
 

Je viens de perdre 3/0 contre James Earles...

Il est très précis et je n'ai pas vraiment pu l'empêcher de jouer ses coups... c'est décevant mais c'est comme ça j'ai un autre match ce soir et il va falloir donner ce qu'il reste...
A+
       
  
[5/8] James Earles (Ang) bat Quint Mandil
                       11/3, 11/5, 11/6 (21mn)

Quint Mandil n'a pas réussi à jouer à un rythme assez élevé qui lui aurait permis de pouvoir déstabiliser le petit gaucher Anglais James Earles, tête de série
5/8, très appliqué et qui aime avoir du temps pour exécuter ses coups.

Le score est sévère pour Quint, pourtant toujours aussi combatif.

Alexandre Cogno bat Valentin Rapp (All)
                      11/9, 11/6, 7/11, 11/6 (44mn)

Alex Cogno, bachelier avec mention la semaine dernière (19 en maths en section scientifique), s'est, lui, débarrassé, de l'Allemand Rapp.

Bien combatif, Alex s'est imposé en poussant souvent l'Allemand à la faute et en rentrant plusieurs coups gagnants, notamment à la volée.

Au 3e jeu, le Toulousain a accusé le coup des efforts des deux premiers jeux, sa longueur de balle et sa précision s'en étant bien ressenties.

Mais il a su parfaitement repartir dans le sens de marche dès l'entame du quatrième jeu, et s'éviter une dépense d'énergie supplémentaire qui aurait pu être préjudiciable pour le 8e de finale de ce soir face à James Earles, tombeur de Quint Mandil.

Je sentais bien qu’en fin de jeu, j’étais un fatigué, donc, moins de longueur, et au troisième, il a joué plus juste, meilleure longueur, and moi, j’ai commencé à courir autour de lui.

Au 4ème, j’ai réussi à lui remettre la pression comme je l’avais fait aux deux premiers jeux, et c’est lui qui a recommencé à courir, et donc, s’est fatigué…

L’année prochaine, je mets l’accent sur les études, comme Antoine-Camille, je fais Prépa, donc, j’aurais beaucoup moins de temps pour m’entraîner, alors que cette année, j’étais vraiment dans des conditions optimales… Et normalement, c’est parti pour trois ans…

                


Je sors de mon match contre Dylan et je suis vraiment déçu.

Dylan a vraiment bien joué, il était précis, allait chercher toutes mes balles et n'a pas fait de faute. Je n'ai pas joué relâché et n'avais ni longueur, ni largeur.

Maintenant il faut relever la tête pour aller chercher la 17ème place !

       
Dylan Murray (US) bat [9/16] Jérôme Dadot
                      11/6, 11/9, 11/6 (40mn)

Quant à Jérôme Dadot, la déception est à la hauteur des ambitions qu'il avait sur ce Championnat du Monde.

Face à Dylan Murray, numéro 1 Américain Moins de 17 ans et Moins de 19 ans, qui joue plus au feeling qu'avec un réel plan de jeu, Jérôme a multiplié les mauvais choix par manque de lucidité,
incapable de retrouver sa belle précision d'hier.

A l'inverse, Murray n'a rien raté ou presque, et est allé tout "chercher". La parfaite illustration de ceci fut à 9-9 au 2e jeu, lorsque Jérôme, après avoir baladé Dylan sur tout le court, et avec beaucoup de temps pour jouer son coup, terminait l'échange sur une
amortie de coup droit dans la plaque, habituellement son arme favorite.

Le tournant du match était sans doute là. Avec Jérôme mentalement incapable de se remettre de ce handicap au score, l'Américain a pu terminer son travail et s'imposer 11-6 au troisième jeu.

PREMIER TOUR (MERCREDI)

Damien Volland bat Abdulaziz Ahmad Kanaan (Kuw)                             11/2, 11/3, 11/8 (20mn)
Alexandre Cogno bat Roshan Bharos (Ned)                                         11/4, 11/5, 11/9 (28mn)
Quint Mandil
 
bat Matthew Roberts (Rsa)                                               11/4, 11/8, 11/9 (44mn)
[9/16] Jérôme Dadot bat Adam Auckland (Eng)                                    11/2, 11/8, 11/5 (27mn)
RENAN VOUS RACONTE..
Damien Volland bat Abdulaziz Ahmad Kanaan (Kuw)                             11/2, 11/3, 11/8 (20mn)

Damien Volland a parfaitement entamé sa compétition, et avec le bon état d'esprit.

Face à un Koweïtien qui proposait une opposition assez faible, notre "petit" Nîmois a joué avec sérieux sans prendre son adversaire à la légère, en trouvant de bonnes longueurs et
variations.

Seule une légère baisse de concentration au 3e jeu, lui valut de lâcher quelques points à son adversaire.

Demain, un super match pour Damien au deuxième tour face à un Egyptien.



Premier tour des monde passé 3/0 sur un joueur du kuwait, je me sens bien et j ai de bonne sensations .

Maintenant place au deuxième contre une tête de série égyptien.

        




Hi Frambi,

I'm happy to be here in Herentals for the worlds!

I won my first match 3/0 against a Deutch player and tomorow i will play Valentin for a great match i hope.

Bye,

             
 

 
Alexandre Cogno bat Roshan Bharos (Ned)
                            
11/4, 11/5, 11/9 (28mn)

En même temps et sur un court dos à celui sur lequel jouait Quint, Alexandre Cogno, dont je n'ai donc pu regarder que les fins de second et troisième jeux, ne connaît pas trop de difficultés face à un jeune Hollandais.

Dès lors qu'il exerce une bonne pression, le court s'ouvre pour laisser parler l'adresse d'Alex et le Hollandais ne peut que trop rarement avoir le contrôle des échanges. Le troisième jeu est plus serré mais à 9-9, le Toulousain pousse, à nouveau, par deux fois, le Néerlandais à la faute pour conclure le match.

Deux nouvelles victoires 3-0 pour le Groupe France, c'est important pour la fraîcheur de ne pas perdre de jeux en route sur une compétition aussi longue et aussi dure qu'est ce Championnat du Monde.

                                

Quint Mandil bat Matthew Roberts (Rsa)
                            11/4, 11/8, 11/9 (44mn)

Quint Mandil entame son match par le bon bout, en exploitant bien les faiblesses techniques du Sud-Africain, principalement à l'arrière gauche, ce qui lui ouvre bien le court.

Ca se reflète au score 11-3 au premier jeu. Dans le second, Quint perd ses longueurs et parfois même ses largeurs, et jouant trop court, il se retrouve mené 8-5, le Springbok saisissant bien les opportunités offertes par son adversaire.

En reprenant bien le fil tactique de son match, le Parisien empoche les 6 points suivants et donc le jeu 11-8.

Même scénario dans le troisième jeu, où cette fois Quint est mené 9-6, avec trop de fautes en volées et amorties de
revers. Les cinq échanges suivants sont très disputés mais tous gagnés par le Français, à l'image du dernier point, sur lequel le Sud-Africain commet une énième faute...depuis l'arrière gauche du court.

L'expérience engrangée par Quint dans les tournois du Circuit Junior Européen a sans aucun doute compté sur les fins de jeux.

Hey Fram !

I had my first match in the afternoon and I won 3/0 against south africa number 1.

I was quite nervous but I managed to win in straight games so it's a good thing ! All the French team won so it's very positive!

I play tomorrow against James Earles I know it will be very difficult but I'll give my best!

           
 

Voilà premier tour passé contre l'anglais Adam Aucland, 3/0

J’appréhendais ce match mais le stress s'est évacué au fur et à mesure que le match s'approché.

J'ai fait un match solide qui m'a permis de ne pas le laisser rentrer dans le match.

Demain je joue le jeune numéro 1 américain, Dylan Murray. Je vais tout donner.
              



[9/16] Jérôme Dadot bat Adam Auckland (Eng)                                    11/2, 11/8, 11/5 (27mn)

Jérôme Dadot a réalisé le match quasi-parfait face à l'Anglais Adam Auckland, un sérieux client pour ce premier tour.

Dès les premiers points, le joueur réunionnais du Mans, et qui s'entraîne au Pôle France d'Aix-en-Provence, dicte le rythme et varie subtilement les trajectoires. Impossible pour l'Anglais de s'installer dans cette partie, le premier jeu est rapidement bouclé.

Comme prévu, Auckland revient avec de nouvelles intentions à l'entame du deuxième jeu et le jeu s'équilibre. Et même si sur certains échanges Jérôme amène un peu tôt son adversaire à l'avant, il reste extrêmement concentré et pousse à nouveau l'Anglais à la faute sur plusieurs points.

Les nombreuses amorties collées de Jérôme dans ce match, en coup droit notamment, ainsi que de très bons croisés de l'avant vers l'arrière du court finiront d'écœurer le Britannique. Jérôme surfe sur la voie de son beau tournoi au Pioneer il y a 10 jours, et ça se voit.

Logique de surfer pour un Réunionnais me direz-vous...

Enfin, Arthur Moineau a bénéficié d'un bye aujourd'hui en raison des changements dans le tableau suite au désistement des joueurs pakistanais.

Il en a profité pour faire une séance d'entraînement et prendre ses marques sur ces courts du beau complexe de la Fédération flamande.

Michèle, qui aimait que tout soit carré et bien fait, aurait apprécié ce bilan du jour de ses joueurs : 5/5. Nous lui dédions ce sans-faute, Michèle, qui revient en permanence dans nos conversations. Fred, qui a envoyé un message de félicitations aux joueurs, saura nous dire s'il s'agit de la première fois que la France place 5 joueurs au second tour du Championnat du Monde Junior.

                    

   

En Francais

[HOME] [Today] [Info] [Draws] [Gallery] [En Brefs] [History] [En Francais]

www.squashsite.co.uk/wjm11